Romana English French

Université Libre Internationale de Moldova

Institut de Recherches Philologiques et Interculturelles

Appel à communications. Colloque international 10-11 mai 2018

ICFI
10.05.2018

La Francopolyphonie 2018, XIIIe édition


Interconnexion des paradigmes et des approches

dans l’étude des langues-cultures


Colloque international

Chișinău, ULIM, 10-11 mai 2018


Appel à communications


Le Langage est la venue à la fois éclairante et celante de l’Être lui-même. L’être humain n’a d’accès à lui-même que dans un ordre symbolique qui le reçoit sous la forme du langage et dans lequel la détermination des signifiants fait valoir le sujet parlant comme divisé par son propre discours et, par conséquence, sa vision du monde.

L’objet d’étude de la linguistique et/ou des sciences du langage constitue un phénomène complexe, aux articulations multiples et variées et qui, désormais, ne peut pas être réductionniste.

Phénomène polymorphe et polyvalent, le langage humain met en valeur le binôme

langue-culture

qui se manifeste comme indice de l’évolution humaine et dont l’étude, dans les conditions de la mondialisation, indique des approches interactionnistes, comparativescontrastives, transdisciplinaires et ouverts de plusieurs domaines : anthropologie, psychologie, politologie, sociologie, philosophie, sciences de la communication etc. Ainsi, les paradigmes classiques, basés sur un principe philosophique et/ou scientifique général :

traditionnel

(représentatif, langue-pensée-réalité) ; formel (langue-pensée) ; fonctionnel (la pragmatique des actes de discours) et les approches de ceux-ci : informationnelle (A. Moles) ; cybernétique (Wiener) ; linguistiques – déterminisme linguistique (Sapir-Whorf), structurelle-linguistique (Ferdinand de Saussure); psycholinguistique (Shannon); sociolinguistique (William Labov, John Gumperz, Dell Hymes); sémiotique (Charles Sanders Peirce); pragmatique (Ch. Moris, J. L. Austin) etc. deviennent trop spécialisés et/ou réductionnistes.

La recherche philologique/linguistique d’aujourd’hui ce n’est pas s’associer à une des doctrines ou paradigme de la liste chronologique parce que cela enferme dans une vision insuffisante du présent complexe, fluide et ouvert de « l’homme antagoniste » (Jacques Demorgon) actuel. La nouvelle vision des langues-cultures ne représente pas un nouvel déterminisme simpliste mais une approche des inter-causalités complexes, des coopérations antagonistes évolutives et ouvertes des « destins-parties d’existence » (Van Lier) des sociétés humaines qui les fondent et des processus actuels de la globalisation.

Le langage humain n’est pas une substance ou un « monoïde libre » (Chomsky), il est une forme (système, code symbolique) dont l’étude indique une exploration existentielle et catégorielle, une compréhension explicative dans sa polyphonie phénoménale, applicative et (inter)culturelle. Le parler est le propre de l’homme dont l’être est toujours dehors, un être sans cesse engagé dans une ouverture aux autres et la fondation de l’être-au-monde.

La complexité des phénomènes linguistiques diversifie les paradigmes et les approches d’étude suite, entre autres, à quelques distinctions oppositives inhérentes au langage humain : double articulation (composition/decomposition), marque(s) subjective(s), la créativité des sujets parlants. Généralement, la créativité langagière des hommes et leur subjectivité connaissante Université Libre Internationale de Moldova Institut de Recherches Philologiques et Interculturelles MD 2012, Chişinău, rue Vlaicu Pârcalab, 52 Tél.: + (3732) 20-59-26, Fax : + (3732) 22-00-28 icfi.ulim.md ; e-mail: inst_cult2006@yahoo.fr tend vers une formation objective de sens et de validité d’être. Mais cette subjectivité connaissante n’est transcendantale que dans la mesure où elle n’est pas seulement comprise dans la sphère du moi, mais où elle est aussi et d’abord un nous ; c'est-à-dire une intersubjectivité (interculturalité) dans laquelle la présence de l’autre est absolument requise pour la compréhension de l’objectivité du monde. C’est alors que doit intervenir le « tiers instruit » (M. Serres) avec la potentialité du troisième terme, incluse dans la dualité, ce qui permet de « distinguer pour unir » (J. Maritain).

Suivant notre Projet institutionnel Multilinguisme, contrastivité et communication interculturelle, axé sur un caractère euristique complexe de l’observation philologique via l’interculturalité et la transdisciplinarité, nous invitons les chercheurs à donner libre cours à leurs contributions pour essayer d’arracher le langage à sa facticité, comprendre et analyser sa phénoménalité sous les aspects interconnexionistes paradigmatiques internalistes et externalistes, à voire : a) les valeurs de la (re)sémantisation lexico-grammaticale et de la fonctionnalité idiomatique, b) (re)modulations paradigmatiques dénotatives et/ou connotatives et l’expressivité orale et/ou écrite, c) descriptions et analyses lexicographiques comparatives et interculturelles contrastives, d) interconnexions linguistiques et extralinguistiques durant l’acte traductif, e) interconnexions des visions/réalités civilisationnelles et l’expression/expressivité médiatique et artistique. Tous ces objectifs de recherche, ainsi que d’autres à proposer, seront débattus dans les ateliers suivants du Colloque :

  • linguistique;
  • littérature;
  • traduction;
  • communication, arts, medias.

Langues de communication: français, espagnol, italien, roumain, anglais, allemand, russe.

Modalités de participation:

- in praesentia – 10 mai 2018 : séances plénières et ateliers;

- viséoconférence – 11 mai 2018

Calendrier

Les titres des articles devraient parvenir à l'adresse inst_cult2006@yahoo.fr avant le 01.04.2018 ; Les résumés (250 mots) dans la langue de communication (publiés dans le programme du Colloque) devraient parvenir à l'adresse inst_cult2006@yahoo.fr avant le 01.04.2018 par l’intermédiaire du formulaire à remplir (ci-joint);

Les textes in extenso seront déposés jusqu’au 10.05.2018 ; Les consignes de rédaction sont disponibles sur le site de l’Institut : http:// icfi.ulim.md Les textes retenus par le Comité scientifique seront publiés dans la revue Intertext (nr.1-2, 2018 qui sera disponible, version électronique et imprimée.

La revue Intertext (ISSN 1857-3711, e-ISSN 2345-1750), spécialisée en philologie, culturologie et sciences de l’éducation est classée par le Conseil National d’Accréditation et d’Attestation de Moldova dans la catégorie B+. Elle est disponible sur le site : http:// icfi.ulim.md

Contribution financière :

30 € pour les participants étrangers (documents Colloque, publication)

200 MDL pour les participants moldaves (documents Colloque, publication)

Possibilité d’hébergement dans les espaces de l’hôtel de l’ULIM aux prix convenables.

Une excursion dans les fameuses caves de Mileştii Mici / Cricova ( http://itravel.md/ro/turismul-inmoldova/vinurile-moldovei/beciurile-subterane-cricova.html), ville viniviticole sous-terraine incluse dans le Livre Guinness des Records, pourrait être organisée aux frais des intéressés (environ 50 €).

Le comité d’organisation


FORMULAIRE D’INSCRIPTION